Qu’est- ce que le CMMN?

Le Conseil du milieu marin du Nunavut (CMMN) n’est pas une organisation autonome mais plutôt un mécanisme se nourrissant des expériences vécues des institutions publiques du Nunavut pour aborder des questions marines dont la portée excède le mandat d’une de ces organisations. Extension du système de gestion intégrée des ressources, établi en vertu de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, le CMMN fait progresser ses initiatives par voie de coordination et de coopération entre les membres du Conseil et le personnel du Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut (CGRFN), la Commission d’aménagement du Nunavut (CAN), la Commission du Nunavut chargée de l’examen des répercussions (CNER) et l’Office des eaux du Nunavut (OEN).

Mandat
Établi en vertu de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, le Conseil du milieu marin du Nunavut (CMMN) est un organe du Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut (CGRFN), de la Commission d’aménagement du Nunavut (CAN), de la Commission du Nunavut chargée de l’examen des répercussions (CNER) et de l’Office des eaux du Nunavut (OEN), chargé de conseiller d'autres organismes gouvernementaux en ce qui concerne les zones marines et leur formuler des recommandations à cet égard. Le Gouvernement tient compte de ces avis et recommandations lorsqu'il prend des décisions touchant les zones marines.

Structure
En mai 2010, les membres du CMMN ont signé un « Memorandum of Understanding to Guide the Nunavut Marine Council in Advising and Making Recommendations to Other Government Agencies Regarding the Marine Areas.” Selon ce Protocole d’entente visant à guider le CMMN, tous les conseils et toutes les recommandations donnés à d’autres organismes doivent être pris par consensus entre les quatre membres du CMMN. Au cas où un consensus ne serait pas atteint sur une question particulière, les membres du CMMN peuvent, individuellement ou conjointement fournir les conseils et formuler les recommandations qu’ils jugent nécessaires.

Orientation
À l’heure actuelle, le CMMN envisage de se concentrer sur :

  • Encourager une sensibilisation publique à l’égard des enjeux qui affectent ou risquent d’affecter les zones marines adjacentes ;
  • Consulter les Nunavummiut quant aux questions marines qui les préoccupent le plus;
  • Assurer un suivi aux rapports relatifs aux sur les principes du Qaujimajatuqangit inuit, aux sciences, à la documentation, au gouvernement, aux médias et à l’industrie en ce qui a trait aux changements, développements et préoccupations inhérents aux zones marines ; et
  • Examiner les initiatives existantes ou proposées en matière de règlementation, de politique, de recherche, de développement et de planification qui affectent ou peuvent à l’avenir affecter les zones marines - et revendiquer le besoin d’améliorations, si nécessaires.